Quels sont les dangers du gaphène présent dans les masques FFP2 ?

Three white FFP2 face protection masks, grey background

Plusieurs syndicats médicaux dans différents hôpitaux et lieux de travail de notre pays ont demandé à leurs directions de retirer immédiatement tous les masques FFP2 dont la composition contient du graphène, un composé qui pourrait être toxique et endommager les poumons lorsqu'il est inhalé. Cette demande intervient après que le gouvernement canadien ait ordonné le retrait du marché de tous les masques respiratoires dont la composition contient du graphène, afin d'évaluer leur risque potentiel pour la santé.

Dangers

  • Il existe un risque potentiel d'inhalation de nanoparticules de graphène, une matière toxique.
  • Le gouvernement du Canada a retiré du marché ce type de masque facial.
  • L'OCU a demandé au ministère de la santé des directives claires sur ces masques.

Dans notre pays, nous avons connu le récent ordre de retrait de deux masques avec graphène par le gouvernement basque et aussi celui de Castilla y León, une décision qui rejoint celle de l'hôpital de Salamanque, qui a déjà retiré les masques avec graphène de la marque "Shenquean-Iturri". À Madrid, ils ont déjà été retirés d'hôpitaux comme celui d'Alcalá de Henares ou celui de Vallecas.

Recommandation

La recommandation de retrait des masques FFP2 qui utilisent du graphène dans leur composition est basée sur le risque potentiel d'inhalation de nanoparticules de graphène, un matériau qui pourrait causer une toxicité pulmonaire. Le rappel de ces masques par le gouvernement canadien, fondé sur le principe de précaution, restera en vigueur jusqu'à ce qu'une évaluation complète de la sécurité de ces produits ait été effectuée.

Pour sa part, l'Organisation des Consommateurs et des Usagers (OCU) de notre pays, a demandé aujourd'hui au Ministère de la Consommation de donner des directives claires et rapides sur l'utilisation des masques dans la fabrication desquels le graphène est utilisé. L'OCU rappelle aux consommateurs que, pour la population générale, il est recommandé d'utiliser des masques hygiéniques et que ceux-ci doivent être achetés dans des établissements de confiance.

L'OCU rappelle que depuis le début de la pandémie, le système européen d'alerte sur la sécurité des produits RAPEX a signalé plus de 188 masques non sûrs ou dangereux, et tous ne sont pas homologués. Il recommande donc aux consommateurs d'acheter les masques recommandés dans des établissements de confiance.

Tout sur le graphène

Qu'est-ce que le graphène et comment peut-il affecter la santé ? Le graphène est un matériau composé d'atomes de carbone, très courant dans la fabrication de nombreux ustensiles dans l'industrie, pour ses propriétés de légèreté et de résistance. Ses propriétés de conducteur d'électricité et de chaleur et son extrême résistance (il peut se fissurer mais ne se brise pas à l'impact) ont rendu très populaire son utilisation dans les masques de santé, car plusieurs couches de graphène superposées agissent comme un filtre efficace pour les virus.

On sait peu de choses sur les risques sanitaires de ce nouveau matériau, mais les autorités sanitaires canadiennes mettent en garde contre le fait que l'utilisation de ce matériau dans la fabrication de masques quotidiens peut entraîner l'inhalation de microparticules, qui pourraient provoquer une toxicité pulmonaire.

Conclusion

Dans une note de Santé Canada, ils déclarent que "les particules de graphène inhalées ont été identifiées comme ayant un certain potentiel pour causer une toxicité pulmonaire précoce chez les animaux". Ils justifient ainsi leur retrait pour évaluer l'impact possible sur les personnes, car ils rappellent que "le risque pour la santé des personnes de tout âge n'est pas clair".

Actuellement, une évaluation scientifique complète et détaillée est attendue pour déterminer le risque réel des masques fabriqués dans ce matériau, mais en attendant, la recommandation est de ne pas les utiliser.