Le graphène n'est-il pas dangereux ?

Exclamation Mark speech bubble isolated on yellow background.

Le graphène est composé d'une couche de carbone de l'épaisseur d'un atome. Il est flexible, ultra-mince, auto-cicatrisant, extrêmement résistant et capable de conduire des courants électriques, parmi de nombreuses autres qualités qui lui ont valu d'être surnommé le "matériau à tout faire".

Matériau à miracles ?

Il a été décrit comme le "matériau miracle" et il existe actuellement des études qui mettent en garde contre les dangers de la manipulation du graphène, car il est considéré comme un matériau instable qui pourrait être capable de nuire à la fois à la santé humaine et à l'environnement en raison des risques hypothétiques de contamination qu'il pourrait entraîner.

Dangers potentiels

Cela ne fait qu'une dizaine d'années que les laboratoires ont réussi à isoler le graphène et, depuis lors, l'industrie s'efforce de transformer le matériau pour en faire ressortir tout le potentiel et appliquer le graphène à des utilisations et applications commerciales. Le principal inconvénient est qu'il s'agit d'un processus assez coûteux. Le graphène présente de nombreux avantages, mais il peut aussi provoquer des effets secondaires et même devenir toxique.

Sharon Walker, ingénieur en environnement à l'université de Californie, a étudié le comportement de l'oxyde de graphène dans l'eau. Les chercheurs ont observé que dans une solution ayant les mêmes caractéristiques que les eaux souterraines, le graphène s'agglutine et coule sans causer de risque. En revanche, dans des solutions ayant les mêmes caractéristiques que les eaux de surface, comme les lacs ou les réservoirs d'eau potable, le graphène ne s'agglomère pas et ne coule pas, mais reste à flot en adhérant à la matière organique générée par la décomposition des plantes et des animaux. La toxicité du graphène a été démontrée dans des études précédentes sur des cellules pulmonaires humaines et des souris. Si sa toxicité est démontrée, sa capacité à se déplacer dans les eaux de surface deviendrait un problème sérieux.

Effets négatifs sur les humains

Il est bien connu que certains métaux contenus dans les téléphones portables peuvent être recyclés, et l'un des objectifs que certaines entreprises veulent atteindre est d'exploiter la flexibilité du graphène afin que notre futur smartphone soit totalement flexible. Mais si le graphène est nocif pour la santé, est-ce une bonne idée que les téléphones cellulaires en contiennent ?

L'université de Brown a examiné de manière approfondie la toxicité potentielle du graphène dans les cellules humaines. Elle a constaté que les bords dentelés du matériau peuvent facilement perforer les membranes des cellules de la peau. Robert Hury précise que ces matériaux peuvent être inhalés volontairement et involontairement, il est donc possible que le graphène interagisse avec nos cellules une fois à l'intérieur du corps humain. Pour l'instant, cette recherche met en lumière les dangers possibles du graphène tant chez l'homme que sur l'impact qu'il peut avoir sur l'environnement.